Avez-vous besoin de nous contacter ?

Du lundi au vendredi

De 09.00 à 20.00 (CET)

Samedi uniquement Chat de 09.00 heures à 13.00 heures.

Guide de la pronation et des types de chaussures

Prendre les bonnes chaussures de running, ce n’est pas juste une question de taille. C’est aussi connaître les avantages dont vous avez besoin pour vous entraîner au maximum de vos capacités. Notre excellence est issue du Laboratoire de recherche en Sports New Balance à Lawrence, Massachusetts, où nous consacrons d’innombrables heures dans l’étude de la pronation en running.

Qu’est-ce que la pronation en running?

La définition de la pronation est simple : elle désigne simplement le mouvement naturel de vos pieds lorsque vous marchez ou courez. Si vous avez très mal lorsque vous êtes sur la piste ou le tapis de course, comprendre la pronation peut faire toute la différence car vous pourrez alors facilement résoudre votre problème, généralement en trouvant la chaussure de course adaptée à votre foulée. En général, lorsque vous courez, vous adoptez soit un schéma de sur-pronation (parfois appelé « pied pronateur »), soit une pronation normale, soit une supination (aussi appelée « sous-pronation »). Une fois votre foulée identifiée, vous serez bien mieux armé pour choisir la chaussure de running idéale, ce qui vous permettra de tirer le meilleur parti de vos séances et, surtout, de ne plus ressentir de douleur.

Types de Pronation

Vous trouverez ci-dessous une description plus détaillée des différents types de pronation, ainsi que de leur manifestation et leurs conséquences.

Pronation neutre: On parle de pronation neutre lorsque vos pieds et chevilles restent correctement alignés lorsque vous courez, ce qui réduit les risques de blessures ou de douleurs dues à votre entraînement. Lorsque le talon se pose, votre pied roule naturellement et harmonieusement vers vos orteils, votre voûte plantaire s'affaissant légèrement vers l'intérieur pour absorber l'impact.

Sur-pronation: On parle de sur-pronation lorsque la cheville roule trop loin vers le bas et vers l’intérieur à chaque pas. Il en résulte que la cheville continue de s'abaisser alors que le pied devrait repousser le sol, si bien que le gros orteil et le deuxième font tout le travail de poussée.

Supination ou sous-pronation: La supination, ou sous-pronation, fonctionne à l'inverse de la sur-pronation. Elle se produit lorsque le pied roule trop vers l'extérieur à chaque pas. Dans ce cas, toutes les contraintes sont exercées sur le bord extérieur du pied et les plus petits orteils.

Pronation modérée: La pronation modérée peut faire référence à la sur-pronation ou à la supination, ce qui signifie que vous avez une légère tendance à adopter l'une ou l’autre, mais pas de manière significative.

Qu’est-ce que la sur-pronation?

On parle de sur-pronation lorsque le pied et la cheville s'affaissent trop vers l'intérieur pendant la course, ce qui fait que le gros orteil et le deuxième subissent la majeure partie de l'impact lorsque vous appuyez sur le sol. L'une des blessures les plus courantes causées par la sur-pronation en running est le syndrome de stress tibial. Ceci est dû à la tension excessive exercée sur le tendon postérieur du tibia ainsi qu'à la rotation constante du pied qui a pour effet de provoquer une rotation excessive du tibia dans la jambe inférieure. Les causes de la sur-pronation sont généralement anatomiques, les personnes ayant des pieds naturellement plats ou très souples étant celles qui en souffrent le plus. La meilleure façon de résoudre ce problème est de porter des chaussures offrant une grande stabilité et un bon maintien.

Qu’est-ce que la supination ou sous-pronation?

La supination désigne un déroulement naturel du pied sur l'extérieur lorsque vous marchez ou courez, ce qui fait que le bord extérieur et les petits orteils subissent un impact trop important lorsque vous appuyez sur le sol. Elle se produit surtout chez les personnes dont la voûte plantaire est particulièrement haute et rigide, soit l'inverse de la sur-pronation. Les blessures courantes causées par la supination comprennent les blessures à la cheville, le syndrome de la bandelette ilio-tibiale, la tendinite d’Achille et la fasciite plantaire. Si vous pensez être sujet à la sous-pronation/supination, le meilleur moyen d'y remédier est de porter des chaussures de running offrant un bon amorti et de la souplesse.

Test de pronation et analyse de la foulée

Pour connaître votre type de foulée lorsque vous courez, il existe quelques tests simples d'analyse de la foulée que vous pouvez effectuer. Examinez tout d’abord les semelles de vos chaussures de running. Si elles présentent beaucoup d'usure sur le bord extérieur, il est probable que vous soyez en supination lorsque vous courez. Lorsque vous les posez à plat sur le sol, il se peut également qu'elles penchent légèrement vers l'extérieur. Au contraire, si vos chaussures présentent une usure plus importante sur le côté intérieur des semelles, il est probable que vous soyez en sur-pronation.

Vous pouvez également effectuer le test de l'empreinte de pronation, qui consiste à mouiller votre pied et à créer une empreinte sur du carton. Si la zone marquée correspond à l'ensemble de la plante de votre pied, sans vide là où devrait se trouver votre voûte plantaire, vous avez les pieds plats et vous êtes peut-être sur-pronateur. Si l'empreinte correspond principalement à l'extérieur du pied, avec un grand vide à l'endroit de votre voûte plantaire, cela signifie que celle-ci est plus haute que la moyenne et que vous êtes plutôt en supination lorsque vous courez.

Guide des types de chaussures de pronation

Que vous ayez une tendance à la sur-pronation ou à la supination, notre gamme de chaussures de course techniques et innovantes est faite pour vous. Pour les supinateurs, nous recommandons une paire de chaussures avec support plantaire afin d'équilibrer votre foulée. Et pour les pieds pronateurs, des baskets stables au maintien maximal permettront de limiter leur trop grande souplesse pour une foulée plus régulière et sans douleur. Vous trouverez toutes nos chaussures de running pour la pronation ici.

Meilleures chaussures de running pour la sur-pronation

Les meilleures chaussures de running pour la sur-pronation sont celles qui offrent davantage de stabilité et de maintien afin de limiter au maximum la tendance de la cheville à rouler vers l'intérieur et vers le bas. Mais opter pour un meilleur maintien ne signifie pas pour autant s’alourdir. Toutes nos chaussures de stabilité à contrôle de mouvement sont fabriquées à partir de matériaux légers et performants qui vous assurent une grande agilité, comme c'est le cas de notre gamme de chaussures de course New Balance 860 pour la sur-pronation.

Meilleures chaussures de running pour la supination

Les meilleures chaussures de running pour la sous-pronation sont celles qui offrent un amorti réactif et une flexibilité accrue, ainsi qu'un bon maintien du talon pour aider ceux qui ont une voûte plantaire plus haute que la moyenne. Cela ne signifie pas pour autant faire des compromis sur la stabilité, car toutes nos chaussures de course flexibles avec amorti sont également conçues pour vous apporter le maintien dont vous avez besoin, kilomètre après kilomètre. Découvrez les chaussures de running New Balance 1080, développées pour bénéficier d'un amorti exceptionnel, idéal pour les personnes en sous-pronation.

Type Chaussures Pourquoi vous devriez les porter ?

Foulée universelle

Pour les sportifs qui cherchent les dernières nouveautés en amortissement pour leur entraînement.

Stabilité

Comme les chaussures d’amortissement neutres, mais avec un contrôle modéré de la pronation.

Poids Léger

Des chaussures réactives, conçues pour les sportifs qui évaluent la vitesse et l’agilité avec un poids léger.

Minimal

Profil bas, chaussures légères qui offrent une sensation de pieds nus.

Contrôle de pronation

Contrôle maximal, stabilité et maintien pour ceux qui ont une sur-pronation de modérée à sévère.