LEADERSHIP RESPONSABLE

New Balance développe des marques internationales que les athlètes sont fiers de porter, que nos collaborateurs sont fiers de créer et que les communautés sont fières d'accueillir.

Leadership responsable Home

Droits de l'homme

New Balance tient à veiller à ce que, partout dans le monde, les personnes qui fabriquent ses produits soient traitées avec respect et dignité. Nous pensons que tout le monde a le droit de se faire entendre, de gagner un salaire équitable et de travailler dans un environnement sain et sûr.

RENFORCER LE DIALOGUE ENTRE LES TRAVAILLEURS ET LA DIRECTION

New Balance est convaincue de l'importance d'un dialogue régulier et constructif entre les travailleurs et la direction. Le code de conduite de New Balance exige des fournisseurs qu'ils respectent les droits de l'homme fondamentaux, y compris le droit des salariés à la liberté d'association et à la négociation collective. Lorsque la liberté d'association et/ou le droit de négociation collective sont restreints par la loi, les salariés sont libres de développer des moyens parallèles pour s'associer ou négocier collectivement de manière libre et indépendante.

En Indonésie, New Balance a rejoint en 2013 le protocole de liberté d'association, une initiative nationale multipartite regroupant des marques, des fournisseurs, des ONG et des syndicats. New Balance participe activement aux réunions du comité national du protocole, durant lesquelles les défis et les opportunités actuels des relations industrielles en Indonésie sont abordés. En 2017, le protocole a mené une enquête auprès de fournisseurs sur la mise en place du protocole et ses réalisations à ce jour, dont cette initiative multipartite se servira par la suite dans son travail.

Dans des pays comme le Vietnam et la Jordanie, où les syndicats sont soutenus par l'État, nous encourageons les fournisseurs à travailler avec le programme Better Work de l'OIT/SFI afin de mettre en place des comités consultatifs pour l'amélioration des performances (PICCs), qui regroupent des représentants des travailleurs et des responsables d'usines. Le rôle des PICCs sur le lieu de travail est de servir de canal officiel pour que les travailleurs puissent exprimer leurs inquiétudes auprès de la direction et discuter des procédures de remédiation suite aux constatations des audits de conformité.

Better Work Jordanie. ©Better Work, OIT/SFI

En Chine, où les syndicats sont également soutenus par l'État, New Balance a aidé l'un de ses anciens fournisseurs de chaussures à organiser les premières élections démocratiques de représentants syndicaux en 2012-2013, lorsque la réglementation locale a été modifiée afin d'encourager l'élection directe de représentants des travailleurs. Plus récemment, en 2018, New Balance a lancé un projet de coopération avec cinq fournisseurs chinois pour qu'ils forment d'autres fournisseurs à mettre en place des comités travailleurs-direction. Les travailleurs qui participent à ce programme sont démocratiquement élus par leurs pairs et ce programme vise à établir des meilleures pratiques pouvant être partagées avec d'autres fournisseurs. Établir un dialogue efficace entre les travailleurs et la direction est l'une des premières nécessités ayant été mises en avant dans les enquêtes sur le milieu de travail.

Plainte de la FLA au Salvador

En 2016, la Fair Labor Association (FLA) a informé New Balance d'une plainte déposée à l'encontre d'un fournisseur du Salvador qui licenciait les employés qui formaient un syndicat. New Balance a travaillé avec d'autres marques, la FLA, la direction de l'usine et des représentants des travailleurs et des syndicats pour faire réintégrer ces employés. Suite à cette intervention, l'usine a révisé sa politique de licenciement.

Pour en savoir plus sur ce sujet, découvrez le travail de New Balance au Mexique pour promouvoir les droits des travailleurs.

Les mécanismes de réclamation

Le code de conduite de New Balance exige des fournisseurs qu'ils élaborent et mettent en place des mécanismes afin de résoudre les conflits au travail et les réclamations des salariés. Les fournisseurs ne sont pas autorisés à exercer de représailles contre les travailleurs qui expriment leurs préoccupations. Les fournisseurs doivent également protéger les informations confidentielles sur leurs employés s'ils en font la demande. New Balance évalue l'accessibilité et la fonctionnalité des mécanismes de réclamation locaux par le biais d'audits réguliers, en examinant les réclamations rapportées et en interrogeant les travailleurs sur leur accès au processus de réclamation du fournisseur et sur leur compréhension de ce processus.

Dans l'idéal, les réclamations doivent être exprimées et traitées de manière appropriée sur le lieu de travail. Cela étant dit, nous tenons à ce que tout travailleur ou tierce partie puisse contacter New Balance directement à l'adresse imprimée sur le code de conduite de New Balance (CSR@newbalance.com). En plus de contacter New Balance, les parties concernées peuvent également se rapprocher directement de notre équipe de conformité lors des audits ou d'autres visites d'usine, ou utiliser des mécanismes de réclamation tiers, comme celui de la Fair Labor Association..

HOTLINES LOCALES DESTINÉES AUX TRAVAILLEURS

Les mécanismes de réclamation sont plus efficaces lorsqu'ils sont localisés et facilement accessibles aux travailleurs. Depuis 2016, New Balance travaille avec des prestataires de service tiers afin de mettre en place des hotlines locales destinées aux travailleurs dans les locaux des fournisseurs, en Chine et au Vietnam, qui représentent à eux deux la majeure partie de notre volume d'approvisionnement. Ces prestataires forment les travailleurs sur le fonctionnement de la hotline et fournissent différents canaux, notamment le téléphone, les SMS et les applications mobiles, pour déposer une réclamation, exprimer des préoccupations ou simplement poser des questions. Le prestataire tiers reçoit les questions des travailleurs et, si nécessaire, les renvoie à l'usine pour qu'elles soient résolues. En cas de sujet à haut risque, New Balance est informée immédiatement et, en fonction de la nature de la réclamation, l'entreprise peut être amenée à mener sa propre enquête afin de déterminer de quelle manière résoudre le problème.

PROBLÈMES SIGNALÉS EN 2017

En 2017, les travailleurs ont effectué plus de 1 500 demandes en Chine et au Vietnam par le biais des différents canaux de nos prestataires tiers. La grande majorité des personnes ayant contacté la hotline recherchait une aide sur des problèmes personnels ou avait de simples questions sur le temps de travail, la gestion de l'usine, le paiement des salaires et des avantages ou les contrats de travail. Sur les 1 500 demandes reçues en 2017, huit ont été classées comme sérieuses. Cinq étaient liées à des inquiétudes sur les salaires et les avantages, deux à la liberté de mouvement, et une concernait les conditions de travail. En 2017, New Balance a également reçu une réclamation par e-mail provenant d'un représentant syndical en Haïti et qui concernait de prétendues restrictions à la liberté de mouvement. Fin 2017, ces neuf cas avaient été résolus, à la satisfaction de toutes les parties.

Enquêtes sur le milieu de travail

Comme les recherches le suggèrent, New Balance est convaincue que de bonnes conditions de travail permettent d'augmenter la productivité dans les usines. * Afin de mieux comprendre les besoins et les priorités des travailleurs, New Balance a entrepris une série d'enquêtes sur le milieu de travail. En janvier 2018, nous avons réalisé des enquêtes dans huit usines en Chine, au Vietnam et en Indonésie. Ces enquêtes permettent aux travailleurs de s'exprimer en toute confidentialité sur les sujets les plus importants à leurs yeux. Les fournisseurs participants reçoivent les résultats de l'enquête sous forme de rapports agrégés qui mettent en exergue leurs forces et leurs faiblesses. Nous les encourageons à utiliser ces informations pour prioriser leurs investissements en formation et en communication.

Ces enquêtes ont révélé certains points très intéressants. Par exemple, dans une usine en Chine, cette enquête a mis en évidence que les travailleurs et les superviseurs ne comprenaient pas les objectifs de production de la même manière. Alors que les superviseurs et la direction de l'usine pensaient que tout le monde comprenait les objectifs de production, seuls 29 % des travailleurs ont déclaré les comprendre. Surprise, la direction de l'usine a immédiatement pris des mesures pour clarifier les objectifs, ce qui a contribué à améliorer les relations de travail dans l'usine et la productivité.

En Chine, l'enquête a révélé que les priorités principales des travailleurs étaient l'amélioration de la communication entre les superviseurs et les travailleurs, l'autonomisation des femmes au travail (plus d'opportunités de progression de carrière, une meilleure compréhension de leurs droits, un meilleur équilibre vie professionnelle/vie privée) et le développement de programmes pour les enfants de travailleurs qui ne vivent pas avec leurs parents car ils travaillent loin de leur domicile. En Indonésie, 80 % des travailleurs ont indiqué se sentir à l'aise pour exprimer un problème ou émettre une suggestion, et plus de la moitié des travailleurs interrogés estimaient que leur avis serait pris au sérieux par la direction. Cependant, un tiers des travailleurs ont signalé avoir subi les cris de superviseurs ou en avoir été témoins. Au Vietnam, 90 % des superviseurs ont cité la formation des travailleurs comme étant l'aspect le plus difficile de leur travail, et plus de la moitié des travailleurs considéraient qu'un soutien supplémentaire était nécessaire pour améliorer la productivité.

Ces informations ont permis à New Balance de discuter des questions prioritaires avec leurs fournisseurs et de trouver des moyens de résoudre les problèmes, d'améliorer la coopération au travail et le développement des compétences.

New Balance tient à ce que les personnes qui fabriquent ses produits soient traitées avec respect et dignité. Nous nous engageons à offrir une rémunération équitable et à respecter le principe selon lequel les travailleurs ont droit à une rémunération pour le travail effectué pendant une semaine de travail normale, qui leur permet de subvenir à leurs besoins essentiels et leur fournit un revenu discrétionnaire, pouvant, par exemple, servir à payer des frais de scolarité, d'habillement ou des frais médicaux.

Les fournisseurs de New Balance sont tenus de verser au moins le salaire minimum ou le salaire pratiqué dans le secteur (le montant le plus élevé étant retenu), ainsi que tous les avantages légaux. Il est également interdit aux fournisseurs de recourir à des modalités de travail temporaires dont le seul objectif serait d’éviter le versement d'avantages légaux. En 2017, deux de nos fournisseurs ont enfreint les obligations de salaire minimum. L'un d'eux est en train de mettre en place un nouveau système d'enregistrement des salaires afin de résoudre le problème. Dans le second cas, nous sommes en passe de mettre fin à notre relation avec ce fournisseur en raison de nombreux cas de non-conformité n'ayant toujours pas été résolus malgré tous nos efforts.

Dans les cas où ces normes ne permettraient pas de subvenir aux besoins essentiels des travailleurs, New Balance s'engage à travailler avec les fournisseurs et les parties prenantes externes pour trouver des solutions pratiques permettant d'atteindre progressivement un niveau de rémunération plus équitable. Nous admettons que la rémunération est un sujet complexe influencé par la micro et la macro-économie, les normes socioculturelles et les priorités politiques. Nous abordons la question sous différents angles : en contribuant à améliorer l'efficacité et la productivité des usines et la valeur ajoutée de la production, en organisant des formations, en défendant des politiques publiques et en encourageant des mécanismes légaux efficaces de fixation des salaires, ainsi qu'un environnement de travail propice à un dialogue constructif sur les salaires entre les travailleurs et la direction. Pour découvrir comment nous avons contribué à plaider en faveur de mécanismes de fixation des salaires plus efficaces au Cambodge, cliquez ici..

Notre travail sur le projet de rémunération équitable de la Fair Labor Association (FLA) a été un élément central de notre approche sur les salaires. En 2015, la FLA a lancé une stratégie de rémunération équitable qui a débuté par la mise en œuvre d'un nouvel outil permettant d'évaluer les niveaux de salaires actuels, de comprendre les problèmes de rémunération à haut risque et de comparer les rémunérations entre les différents pays et les différentes usines, par rapport à des indices de référence tels que les seuils de pauvreté et les estimations de salaire minimum vital. New Balance utilise depuis 2016 l'outil de collecte sur les salaires de la FLA et lui fournit en retour des informations qui lui permettent de continuer à améliorer son outil et ses rapports. Nous continuons d’utiliser l’outil et les recherches de la FLA dans le cadre de nos propres processus d'analyse comparative de la rémunération et de planification stratégique pour une rémunération équitable.

ÉTUDE DE CAS NOTRE PLAIDOYER EN FAVEUR DE NORMES SALARIALES EN GEORGIE

Bien que New Balance collabore étroitement avec ses fournisseurs pour s'assurer du respect de son code de conduite, les gouvernements locaux et les inspecteurs du travail exercent un contrôle direct sur l'application des normes du travail, de la santé et de la sécurité, et sont donc au premier plan en matière de protection des droits des travailleurs et de réglementation des employeurs.

Pour ses vêtements, New Balance s'approvisionne en Géorgie, un pays où aucun salaire minimum n'a été fixé par le Code du travail local. En 2015, nous avons signé une lettre rédigée par la Fair Labor Association (FLA) et adressée au ministère géorgien du Travail, de la Santé et des Affaires sociales pour encourager le gouvernement à établir un salaire minimum significatif ainsi que d'autres protections de base pour les travailleurs, notamment des inspections du travail efficaces. Nous l'avons exhorté de mettre en place un salaire minimum légal négocié en consultation avec les travailleurs, les syndicats, la société civile, les marques et les fournisseurs, afin de garantir une représentation équitable de toutes les parties prenantes du secteur.

En 2017, New Balance a participé à une formation sur la santé et la sécurité au travail, destinée au nouveau service d'inspection du travail en Géorgie, afin d'améliorer la compréhension et le respect de la réglementation du travail. Cet évènement avait été organisé par l'Organisation internationale du travail (OIT) et la FLA et incluait des formateurs de New Balance et d'autres marques s'approvisionnant en Géorgie. Quant aux stagiaires, il s'agissait de 25 futurs inspecteurs du travail du service d’inspection des conditions de travail du Ministère du Travail, de la Santé et des Affaires sociales géorgien. Pour plus d'informations sur cette formation, consultez le lien suivant: http://www.ilo.org/moscow/news/WCMS_553473/lang--en/index.htm

Formation organisée en Géorgie. ©Fair Labor Association
SANTÉ, SÉCURITÉ ET BIEN-ÊTRE

New Balance attend de ses fournisseurs qu'ils respectent les normes les plus élevées en matière de santé et de sécurité au travail, basées sur les normes de la loi sur la sécurité et la santé au travail américaine ou d'autres normes internationales équivalentes et combinées aux législations et à réglementations locales.

Nos audits évaluent plus de 60 indicateurs différents relatifs à la santé et à la sécurité. On peut citer parmi ces indicateurs : la sécurité structurelle et les permis de construire, la sécurité incendie et les systèmes de prévention, l'utilisation d'équipements de protection individuelle, la sécurité électrique et la sécurité des machines, la prévention des blessures et les premiers secours, les conditions de travail (notamment la qualité de l'air ambiant, l'ergonomie et la propreté), la gestion des produits chimiques et l'état de la cantine et des dortoirs de l'usine.

New Balance encourage les usines à élaborer des politiques et à mettre en place des systèmes de gestion afin de s'assurer que les normes de santé et de sécurité sont respectées au quotidien dans l'usine. Les systèmes de gestion doivent inclure des procédures visant à communiquer sur les normes et à former les employés à identifier et gérer les risques au travail, des systèmes de reporting afin de traiter les problèmes lorsqu'ils surviennent, et des méthodes permettant de se tenir au courant des meilleures pratiques afin d'atténuer les risques inhérents aux processus de fabrication spécifiques de l'usine.

SÉCURITÉ INCENDIE

En 2015, une équipe de nuit a pu être évacuée en toute sécurité lors d'un incendie survenu dans l'entrepôt d'un fournisseur de New Balance au Vietnam. Fort heureusement, l'usine réalisait régulièrement des exercices de simulation d'incendie et aucun blessé ne fut à déplorer, mais ce feu entraîna des pertes matérielles importantes et rappela à tous l'importance de la sécurité incendie.

Depuis plusieurs années, nous réalisons des inspections annuelles des usines de nos fournisseurs afin de contrôler les risques d'incendie et d'autres problèmes de sécurité. Nos auditeurs vérifient que les bâtiments sont sûrs, qu'ils disposent d'alarmes incendie et d'extincteurs fonctionnels, et que les sorties de secours et les voies d'évacuation ne sont pas obstruées. Ils testent également l'état de préparation des usines en cas d'incendie, et s'assurent que le personnel est dûment formé aux mesures de sécurité incendie de base, et qu'il sait notamment comment et où évacuer, qui contacter en cas d'urgence et comment se servir des extincteurs.

Suite à l'incendie de cet entrepôt vietnamien en 2015, New Balance a lancé un programme afin d'intensifier les efforts en matière de sécurité incendie. Nous avons commencé par des usines clés au Vietnam. Cinq usines se sont portées volontaires pour réaliser une autoévaluation guidée de leurs installations et chacune a ensuite mis en place un plan d'amélioration de la sécurité incendie. Suite à cette évaluation initiale, deux de ces usines ont été évaluées « à faible risque » et trois à risque modéré.

Ces plans ont conduit à d’importantes améliorations, notamment l’installation de systèmes de sprinklers à eau et à mousse dans les zones de production et de stockage, l’entretien et la surveillance régulière des systèmes de sprinklers existants, la formation dans chaque service de volontaires en sécurité incendie, équipés de vêtements de protection et de matériel de lutte anti-incendie, ainsi que la réalisation d'évaluations complètes des systèmes électriques afin de réduire les risques d’incendie électrique.

Suite à une nouvelle évaluation en 2016, ces cinq usines ont vu une amélioration notable de leurs scores en sécurité incendie. Quatre usines sur les cinq participantes ont été évaluées « à faible risque » est la cinquième, bien qu'elle soit toujours considérée comme « à risque modéré », avait amélioré son score. Mais le plus important est que ces usines ont désormais adopté une culture de la sécurité incendie qui les aidera à identifier et à gérer de manière proactive les risques futurs. La sécurité incendie reste l'une des priorités de New Balance et constitue un domaine d'action prioritaire dans son programme « Au-delà de la conformité ».

Pour plus d'informations, consultez la rubrique Au-delà de la conformité.

SÉCURITÉ CHIMIQUE

New Balance s'efforce d'éliminer et de minimiser l'utilisation de produits chimiques dangereux dans sa production. Lorsque l'utilisation de produits chimiques dangereux est nécessaire et qu’aucune autre alternative n’existe, New Balance collabore avec ses fournisseurs afin de protéger la santé des travailleurs en mettant en place des pratiques de gestion responsable des produits chimiques. Les produits chimiques connus pour être toxiques, corrosifs, inflammables, réactifs ou pour engendrer d'autres risques potentiels pour la santé doivent être gérés avec précaution.

    Le programme de gestion des produits chimiques de New Balance nécessite:
  • De connaître le risque – lors des audits de ses usines, New Balance vérifie que les produits chimiques utilisés dans les locaux respectent les lois locales, ainsi que le manuel des substances soumises à restrictions établi par New Balance, qui comprend une liste des produits chimiques dont l'utilisation est interdite dans la fabrication. Il est demandé aux fournisseurs de tenir à jour un inventaire des produits chimiques (CIL), ainsi que tous les enregistrements légaux de produits et permis nécessaires. Nos auditeurs contrôlent le CIL et les fiches de données sur la sécurité des matériaux, qui spécifient les instructions de manipulation et de stockage et contiennent des informations sur les risques et les mesures de sécurité pour chaque produit chimique. Ces fiches de données sont mises à la disposition des travailleurs dans leur langue dans les zones où ces produits chimiques sont utilisés ou stockés.
  • De prendre des précautions – dans les usines où des produits chimiques potentiellement dangereux sont utilisés, les fournisseurs sont tenus de disposer de stations de lavage oculaire et de douches pour que les effets d'une exposition accidentelle soient rapidement neutralisés. Les fournisseurs doivent stocker les produits chimiques dans un espace ventilé où la température est contrôlée, et s'assurer que tout équipement de protection personnelle nécessaire est bien mis à la disposition des travailleurs qui entrent en contact avec des produits chimiques.
  • Des mesures correctives - lorsqu'un produit chimique interdit est trouvé dans une usine, ou que des violations des lois et règlements sur le stockage et la manipulation de produits chimiques sont constatées, New Balance travaille avec ses fournisseurs pour documenter la violation et effectuer les changements nécessaires afin d'aligner les pratiques du fournisseur sur les normes de gestion des produits chimiques de New Balance et la législation locale. Les mesures correctives peuvent inclure le retrait du produit chimique interdit et sa substitution par une alternative dans le processus de fabrication, ou l'amélioration des contrôles techniques et la mise en place de pratiques de travail plus sûres afin de répondre aux risques posés par l'utilisation de produits chimiques autorisés.

Cliquez ici pour obtenir plus d'informations sur les substances soumises à restrictions et la chimie des produits..

BIEN-ÊTRE

New Balance tient à investir dans des programmes axés sur la santé, la sécurité et le bien-être des personnes sur leur lieu de travail et au-delà. De tels programmes se concentrent sur des sujets allant de la santé et de l'éducation des travailleurs à la nécessité de trouver un équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie de famille. En plus d'avoir un impact positif sur la vie des travailleurs et sur les communautés locales, ces programmes aident à fidéliser une main-d'œuvre qualifiée et à accroître la satisfaction des travailleurs.

Nous savons l'importance des programmes qui se concentrent spécifiquement sur les besoins des femmes, compte tenu du fait que les femmes représentent la majorité de la main-d'œuvre dans l'industrie mondiale de l'habillement et de la chaussure. Dans de nombreux pays en voie de développement, les femmes ont reçu un niveau d'éducation inférieur à celui des hommes et bon nombre d'entre elles sont dépourvues de connaissances de base en matière de santé et de finances personnelles. Comme le suggèrent les recherches, nous sommes convaincus qu'investir dans les femmes revient à investir dans le bien-être des enfants, des familles et des communautés.

EAU POTABLE

L'Organisation mondiale de la Santé estime que 844 millions de personnes dans le monde n'ont pas accès à de l'eau potable.* Cela inclut les habitants de bon nombre de pays dans lesquels New Balance fait fabriquer ses produits. Afin de combattre ce problème, New Balance exige de tous ses fournisseurs qu'ils fournissent de l'eau potable à leurs employés. Tout manquement à cette exigence est considéré comme un cas de tolérance zéro. Dans les pays où l'agence américaine Centers for Disease Control a estimé que l'eau du robinet était impropre à la consommation, les usines sont tenues de tester leur eau potable au moins deux fois par an pour s'assurer qu'elle répond aux consignes de sécurité minimales. Des tests peuvent également être exigés pour toute source d’eau considérée comme non contrôlée ou « non améliorée » ou en cas de plaintes de travailleurs ou d'observations d'auditeurs laissant penser qu'il y a lieu de s'inquiéter.

Dans le cadre du processus d'audit de New Balance, nous contrôlons les résultats des tests d'eau potable afin de nous assurer que les travailleurs aient bien accès à de l'eau propre à la consommation. Au départ, nous avons constaté que, dans certains cas, les travailleurs n'avaient pas confiance en l'approvisionnement en eau de l'usine, même lorsque nos tests démontraient qu'elle était potable. Après avoir mis en place des tests réguliers, et en avoir affiché les résultats, nous avons constaté que les travailleurs étaient plus enclins à croire que l'eau était propre à la consommation.

Eau potable en Thaïlande

En 2016, un taux élevé de bactéries a été trouvé dans l'approvisionnement en eau potable de l'un des fournisseurs thaïlandais de New Balance. Après avoir amélioré son système de filtration et nettoyé son réservoir d'eau, cette usine a systématiquement réussi tous les tests d'eau potable. Cette usine continue de tester son eau potable deux fois par an et les résultats sont contrôlés par New Balance. Grâce à cette initiative, environ 300 travailleurs ont pu avoir accès à de l'eau potable.

SANTÉ DES FEMMES

En 2017, New Balance a travaillé avec l'un de ses principaux fournisseurs de chaussures au Vietnam et BSR (Business for Social Responsibility) afin de mettre en place le programme HERHealth pour 2 000 employées. HERHealth vise à encourager des comportements sains et à améliorer la disponibilité et l'utilisation des services de santé par le biais de campagnes de sensibilisation et le renforcement des systèmes sur le lieu de travail. Une évaluation des besoins en matière de santé a été menée au début du programme, et des programmes de formation et d'éducation par les pairs sont désormais en cours sur des sujets comme la nutrition, la santé reproductive, les soins prénatals et postnatals et la détection précoce du cancer du sein.

GARDE DES ENFANTS

Partout dans le monde, trouver un système de garde de qualité à un prix abordable est un véritable défi pour les parents qui travaillent. En Amérique centrale, New Balance s'est joint aux efforts de l'Americas Group pour faciliter un dialogue national multipartite sur la garde des enfants et d'autres questions, ayant entraîné plusieurs débats publics dans lesquels les usines ont pu faire part de leurs réussites, des défis qu'elles rencontraient pour offrir un service de garde à leurs employés, et de la manière dont ces initiatives avaient été profitables. Récemment, l'Americas Group a également enquêté auprès d'employés d'usines de vêtements au Salvador pour mieux comprendre leurs besoins et leurs préférences en matière de garde d'enfants. Nous continuons d'explorer les modèles possibles et de chercher des moyens de traiter ce problème avec nos fournisseurs, tout en recherchant des opportunités de collaboration.

TRAVAIL DES ENFANTS

L'organisation internationale du travail (OIT) estime que le travail des enfants concerne environ 152 millions d'enfants.* Bien que ce chiffre ait diminué depuis 2000, le travail des enfants demeure un problème dans l'industrie mondiale du textile et de la chaussure.

En matière de travail des enfants, New Balance applique une politique de tolérance zéro dans sa chaîne d'approvisionnement. Il est strictement interdit aux usines fabriquant des produits pour New Balance d'employer des travailleurs âgés de moins de 16 ans (ou 15 ans, lorsque la loi l'autorise). Nous attendons également de nos usines qu'elles prennent des mesures raisonnables pour vérifier l'âge des travailleurs avant de les employer et s'assurer que des documents n'aient pas été falsifiés pour faire paraître un candidat plus âgé qu'il ne l'est réellement.

Les audits de conformité de New Balance comprennent un examen rigoureux des documents des employés, ainsi que des entretiens avec eux. Si un employé mineur est identifié, l'usine doit organiser le retour de cet enfant chez lui et payer pour son éducation jusqu'à ce qu'il ait atteint l'âge auquel l'école n'est pas plus obligatoire ou l'âge légal pour travailler (l'âge le plus élevé étant retenu). Une fois que l'enfant a atteint l'âge légal pour travailler, il devra également se voir proposer un emploi au sein de l'usine. Les fournisseurs doivent également s'assurer que tout autre fournisseur ou sous-traitant avec lequel ils travaillent respecte les mêmes normes d'embauche et d'emploi.

La procédure de réponse au travail des enfants de New Balance est incluse dans le manuel des normes fournisseur de New Balance..

TRAVAIL FORCÉ

Dans l'industrie de l'habillement et de la chaussure, les risques de traite d'êtres humains et d'esclavage sont plus importants en présence de travailleurs migrants. Dans de nombreux cas, les fournisseurs n'admettent pas que la conservation de passeports, souvent invoquée pour des raisons de sécurité, ou le recours à des courtiers en main d'œuvre qui facturent des frais de recrutement, peuvent entraîner des risques de travail forcé.

Le travail forcé est considéré par New Balance comme un cas de tolérance zéro. Dans ces domaines, New Balance a adopté une approche axée sur deux mesures principales : la sensibilisation et des contrôles préalables. Nous avons travaillé avec nos fournisseurs de niveau 1 afin de les sensibiliser au sujet du travail forcé, en intégrant du matériel pédagogique à nos sommets et ateliers. De plus, tout fournisseur qui emploie de la main-d'œuvre étrangère ou des travailleurs domestiques migrants fait l'objet d'un contrôle supplémentaire lors des audits de conformité afin de détecter tout risque de travail forcé. Des instructions détaillées sont consignées dans notre manuel des normes fournisseur, qui comprend nos exigences en matière de contrats de travailleurs étrangers, d'accès aux passeports et autres documents d'identité personnels, et rappellent l'interdiction des frais de recrutement.

Pour plus d'informations, veuillez consulter la dernière déclaration de New Balance sur la traite des êtres humains et l'esclavage moderne.

Aborder le problème du travail forcé à Taïwan

Gérer le risque de travail forcé est une priorité dans l'industrie manufacturière taïwanaise en raison du grand nombre de travailleurs migrants. De nombreuses usines de textile basées à Taïwan font venir des travailleurs migrants d'Asie du Sud et du Sud-Est. Comme les marques ont moins d'influence en amont de la chaîne d'approvisionnement, il est important qu'elles collaborent afin de résoudre ce problème plus efficacement. En 2016, New Balance a intégré un projet avec quatre autres marques afin de contribuer à réduire les risques de travail forcé dans les usines textile taïwanaises partagées. Nous avons commencé par nous communiquer la liste des usines avez lesquelles nous travaillions et avons pu identifier une usine partagée par les cinq marques. Grâce à nos efforts communs, l'usine a restitué aux travailleurs leurs passeports et pièces d'identité, leur a fourni un lieu sûr et accessible 24h/24 pour stocker leurs effets personnels et a pris des mesures pour éliminer les politiques disciplinaires discriminatoires envers les travailleurs migrants. Nous continuons à travailler avec cette usine en suivant une politique de recrutement « sans frais » et en contribuant à améliorer ses systèmes afin de traiter d'autres risques potentiels de travail forcé.

Emploi de main-d'œuvre réfugiée

La crise humanitaire en Syrie a provoqué le déplacement de plus de 4,5 millions de personnes à travers l'Europe et l'Afrique du Nord. L'exode de ces populations forcées de quitter leur pays déchiré par la guerre a donné lieu à un grand nombre de réfugiés vivant dans des conditions précaires dans d'autres pays avec peu ou pas de soutien financier ni d'opportunités d'emploi. Deux des principaux pays accueillant des réfugiés syriens, la Turquie et la Jordanie, sont d'importants producteurs de textile. Nous sommes conscients que les travailleurs réfugiés sont particulièrement exposés aux pratiques de recrutement non éthiques, à une rémunération inéquitable, au travail des enfants et à d'autres risques. New Balance a pris des mesures spécifiques pour aider à protéger les droits des travailleurs réfugiés et contribuer à subvenir à leurs besoins en Turquie et en Jordanie.

AIDE AUX TRAVAILLEURS SYRIENS RÉFUGIÉS

TURKEY

Ayant accueilli plus de 3,4 millions de personnes depuis 2011, la Turquie est le plus grand pays d'accueil des réfugiés syriens.* Turkey is also the third largest supplier of garments to Europe.* Not surprisingly, many refugees have turned to the garment industry for work. Because Turkish authorities have issued very few refugee work permits, many Syrians who fled to Turkey turn in desperation to unauthorized employment. As of the end of 2017, New Balance sourced apparel from four suppliers in Turkey, which together employed more than 1,000 workers. New Balance requires suppliers to hire people authorized to work in Turkey. We monitor suppliers for hiring of unauthorized refugee workers, while also working to increase awareness and promote worker rights for refugees in Turkey.

New Balance a participé activement aux discussions organisées par la Fair Labor Association (FLA) et l'Ethical Trading Initiative (ETI) entre le ministère du Travail turc et des marques, syndicats et organisations non gouvernementales (ONG) pour aider à identifier des solutions collaboratives et concrètes afin de réduire les abus envers les travailleurs syriens réfugiés. Ces solutions incluent l'adoption de politiques claires, le contrôle des chaînes d'approvisionnement et la prise de mesures à l'encontre des violations du Code du travail impliquant des travailleurs réfugiés non autorisés.

Notre position sur les réfugiés syriens qui travaillent dans l'industrie du vêtement en Turquie est avant tout guidée par notre volonté de respecter la dignité et le caractère humain des personnes impliquées. New Balance interdit à ses fournisseurs de recourir sciemment à des travailleurs réfugiés non autorisés. Si un fournisseur découvre que des réfugiés non autorisés travaillent dans son usine ou chez ses sous-traitants, il doit prendre des mesures afin d'aider ces travailleurs réfugiés à obtenir une autorisation, et notamment à s'enregistrer auprès du gouvernement turc afin d'obtenir un permis de travail. Bien que nous exigions que les travailleurs non autorisés arrêtent de travailler tant que leur situation n'est pas régularisée, nous insistons également pour que l'usine continue de leur payer l'intégralité de leur salaire, équivalent au salaire d'un travailleur local, pendant un an. Si la présence de travailleurs réfugiés mineurs est découverte, les fournisseurs devront également aider ces enfants à être scolarisés, en plus de devoir payer leur salaire pendant qu'ils sont à l'école. (Cliquez ici pour obtenir plus d'informations sur la procédure de réponse au travail des enfants de New Balance.)

Afin d'aider les réfugiés syriens en Turquie à mieux comprendre leurs droits, New Balance a sponsorisé une initiative collaborative qui a mené à la publication d'un livret bilingue en arabe et en turc booklet destiné aux réfugiés syriens à la recherche d'un emploi. Nous continuons à surveiller de près notre chaîne d'approvisionnement en Turquie et à sensibiliser nos fournisseurs aux droits des travailleurs syriens réfugiés.

DONS AUX RÉFUGIÉS SYRIENS

JORDAN

En 2017, New Balance travaillait avec deux fournisseurs en Jordanie, aucun d'entre eux n'employant de migrants ni de réfugiés syriens. Toutefois, compte tenu de la gravité de la crise des réfugiés syriens dans le pays, l'équipe de conformité mondiale et la fondation New Balance ont collaboré avec CARE Jordan et la Jordan Hashemite Charity Foundation pour faire don de plus de 7 000 paires de chaussures en provenance de notre usine britannique aux réfugiés syriens vivant en Jordanie. Pour visionner une vidéo sur la façon dont nous avons associé nos produits à une cause humanitaire mondiale veuillez.

New Balance donates over 7,000 pairs of shoes from our New Balance UK facility
HARCÈLEMENT ET DISCRIMINATION

New Balance interdit toute sorte de harcèlement et de discrimination. Le harcèlement et la discrimination demeurant des problèmes de premier plan dans le monde, nous sommes conscients qu'ils doivent également être surveillés de près dans notre chaîne d'approvisionnement mondiale.

Le harcèlement sexuel et toute autre forme de harcèlement et de discrimination peuvent être difficiles à détecter dans les usines, comme dans tout autre environnement de travail, en raison du manque de preuves et de la peur de représailles. New Balance recherche attentivement tout signe de harcèlement et de discrimination lors de ses audits, notamment au cours d'entretiens sur site et hors site avec les travailleurs et en examinant les politiques et procédures du fournisseur. Les fournisseurs de New Balance sont tenus d'avoir en place des canaux de réclamation efficaces permettant à leurs employés de signaler les violations, et de les former sur la procédure de réclamation.

Pour plus d'informations sur la manière dont New Balance aborde les problèmes liés au harcèlement et à la discrimination, veuillez consulter le manuel des normes fournisseur de New Balance.

TEMPS DE TRAVAIL

Le code de conduite de New Balance exige de ses fournisseurs qu'ils respectent les législations nationales sur le temps de travail. Le temps de travail hebdomadaire ne devrait pas excéder une semaine de travail normale de 48 heures plus 12 heures d'heures supplémentaires ou le maximum d'heures autorisées par la loi du pays (le chiffre le moins élevé étant retenu). Les fournisseurs doivent également offrir à leurs employés un jour de repos hebdomadaire.

Notre politique de demande d'heures supplémentaires, qui concerne nos fournisseurs de chaussures, exige d'eux qu'ils demandent l'autorisation de New Balance pour toute heure supplémentaire au-delà d'une semaine de travail normale de 48 heures (ou moins, selon la législation nationale). Notre objectif est non seulement de nous assurer que nous ayons une visibilité sur les heures supplémentaires travaillées, mais également de chercher s'il n'y a pas d'autres alternatives aux heures supplémentaires dans des situations spécifiques, par exemple, en repoussant les dates de livraison. New Balance n'autorise d'heures supplémentaires excessives que dans des circonstances extraordinaires et elles doivent être approuvées par le directeur des approvisionnements de chaussures et le directeur de la conformité mondiale. Les fournisseurs de chaussures qui ont recours aux heures supplémentaires sans en avoir eu l'autorisation seront considérés comme ayant enfreint les règles de conformité, et des points seront déduits de leur fiche d'évaluation dans la rubrique « ponctualité des livraisons.

Malgré notre politique, ainsi que l'alignement généralisé des marques et revendeurs mondiaux de vêtements et de chaussures sur les normes relatives au temps de travail, le respect du temps de travail reste un défi. La plupart des fournisseurs produisent pour plusieurs marques en même temps, ce qui limite la visibilité de chacune des marques et peut créer un engorgement et des conflits de calendrier imprévisibles. De plus, dans certains pays, les lois ne sont pas strictement appliquées, et les longues semaines de travail sont fortement ancrées dans la culture. Malgré tous nos efforts, la pratique de semaines de travail excédant les exigences de notre code a été le problème le plus fréquent que nous ayons identifié en 2017 et reste l'un des défis principaux que nous rencontrons dans notre chaîne d'approvisionnement.

You're headed to the FR Site...

Pricing and product availability may change.

See All Regions